Centre de documentation

Articles

A chaque visite de votre patient, il est crucial que votre assistante ou votre secrétaire rappelle la valeur du traitement que vous venez de prodiguer. Souvenez-vous que vos patients investissent dans un traitement dentaire et qu’à ce titre, à leurs yeux, chaque euro compte. Il est important de leur rappeler régulièrement, avec subtilité, qu’avoir choisi votre cabinet est un bon investissement.

Articles

Les feedback sont essentiels pour votre cabinet et votre équipe. Par feedback, nous entendons retours ou commentaires des patients ou de l’équipe au sujet de votre cabinet. Les commentaires positifs sont bien sûr très appréciés et permettent à l’équipe de rester motivée. En revanche, si les remarques sont plus mitigées ou négatives, cela n’est pas toujours bien accueilli par l’équipe. Comment faire en sorte que les commentaires puissent permettre à votre équipe de s’améliorer et à votre cabinet de se développer ?

Articles

Au gré de différentes discussions avec nos confrères, nous constatons que de nombreux cabinets n’ont pas d’objectif spécifique et travaillent au jour le jour. Ils enchaînent les années en attendant que les patients appellent pour prendre rendez-vous. Nous souhaitons donc, en ce début d’année (période en général propice à la réflexion), vous interpeller sur l’importance d’avoir des objectifs et la manière de les formuler.

Articles

Vous n’arrivez pas à identifier précisément le problème, mais vous savez que quelque chose ne fonctionne pas bien.. Qu’importe votre talent de chirurgien-dentiste ou la manière dont vous travaillez, si les membres de votre équipe ont des difficultés, votre cabinet s’en ressentira.

Articles

Construire et préserver une équipe qui fonctionne, difficile de le faire tout seul ! Vous pouvez être le meilleur praticien au monde, vous avez au moins besoin d’une assistante pour vous aider au cabinet. Comme le leader d’une équipe cycliste, vous vous appuyez sur les qualités de votre (vos) coéquipier(s) pour maintenir un bon niveau de qualité. Plus votre équipe sera soudée et formée, plus votre activité sera florissante. Mais quels sont les ingrédients pour construire une équipe performante ?

Articles

Le chirurgien-dentiste est souvent soumis à un travail excessif et compulsif. En effet, en tant que titulaire de son cabinet, il joue le triple rôle de praticien, de chef d’entreprise et de manager. Ces 3 « professions » cumulées sont à forte responsabilité et stressantes. En effet, vous êtes de plus en plus nombreux à être submergés par le stress, lié à l’intensification du travail et à sa surcharge.

Articles

Vous êtes des experts en dentisterie que les patients viennent voir pour s’informer. En raison de votre expertise, l’utilisation du mot « JE » est devenu quasiment automatique. Le « JE » met l’accent sur votre personne. Mais, utiliser le mot « JE » trop souvent, est perçu de façon négative au cours des différentes visites et dans l’exposé du plan de traitement.

Articles

La profession de chirurgien-dentiste a évolué ces dernières années. Aujourd'hui, si vous voulez que votre cabinet ait une chance de se développer, vous n'avez pas le choix. Vous devez prendre du recul par rapport à votre mode d'exercice professionnel. Cela passe par une approche systémique qui concerne tout type de cabinets. Il s’agit de faire reposer votre cabinet dentaire sur des systèmes organisationnels très précis.

Articles

Chaque cabinet a des patients qui manquent leurs rendez-vous ou les décommandent au dernier moment. Cependant ce phénomène prend particulièrement de l'ampleur lors des périodes de vacances (soit pendant les vacances d'hiver soit au cours des mois de juillet et d'août). Les rendez-vous manqués ou décommandés au dernier moment deviennent alors la bête noire des cabinets.

Articles

La plupart d’entre vous n’ont sûrement pas choisi le métier de chirurgien-dentiste par amour de la gestion. Peut-être l'avez-vous fait car vous étiez séduit par le côté médical, par le côté manuel ou par les aspects relationnels mais certainement pas par amour des chiffres. Malheureusement, qu'on le veuille ou non l'exercice actuel de notre profession exige un minimum de gestion. Sinon, nous pilotons notre cabinet (et donc notre vie) à l'aveugle. À mes yeux, il n'est certes pas question de devenir un gestionnaire professionnel : cela serait inutile et disproportionné mais de mettre en place un minimum d'indicateurs de vitalité du cabinet, simples à comprendre et à utiliser.

Retour haut de page Retour haut de page